Pratiquer le Qi Gong, mais pour quoi faire ?

9 03 2010

Photo de wernerchen sur flickr

Vous devriez voir la tête des gens quand je leur raconte que je fais du Qi Gong.
Il y a…
– les ignorants : le Qi quoi ?
– les pragmatiques : ça sert à quoi ?
– les moqueurs : c »est pas pour les vieux, ça ?
– les sceptiques : c »est pas une secte ?

Ces réactions montrent que ce sujet ou du moins, le mot et sa consonance exotique laissent peu de gens indifférents (pas mal pour meubler la conversation dans les soirées chiantes ;-))
Pour répondre aux questions suscitées, j »aimerais exposer les raisons qui m »ont poussée à débuter le Qi Gong et dresser un petit bilan après 7 mois de pratique.

Lire le reste de cette entrée »





Le Qi Gong, méditation en mouvement

17 01 2010

Le Qi Gong rassemble des exercices énergétiques pratiqués dans le but d’améliorer et de maintenir la santé, et d’augmenter la longévité.

Qi désigne l’énergie vitale en chinois. Gong signifie travail, discipline, maîtrise. Le Qi Gong fait donc référence à un travail sur l’énergie.

Les exercices de Qi Gong apparu en Chine il y a environ 5000 à 6000 ans s’inspirent de plusieurs courants philosophiques et spirituels comme le taoïsme, le bouddhisme et le confucianisme.

L’idée principale est que l’homme est soumis aux influences de la Terre et du Ciel. Terre, Ciel et homme échangent de l’énergie en permanence. Le Qi Gong vise à préserver ou rétablir cette symbiose. Il combine des exercices physiques à des exercices de respiration et de visualisation mentale. Le physique et le mental sont intimement liés. Il s’appuie sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise à savoir l’équilibre du yin et du yang, la circulation de l’énergie Qi dans les méridiens qui peut être favorisée par les exercices de Qi Gong ou l’acuponcture. Le Qi Gong comprend ainsi diverses pratiques d’automassage destinées à stimuler les points d’acuponcture.

Les bienfaits du Qi Gong sur la santé sont reconnus et utilisés par la médecine traditionnelle chinoise. Pour n’en citer que quelques-uns :

  • il réduit l’hypertension artérielle
  • il soulage les rhumatismes
  • il réduit le stress
  • il prévient les ulcères à l’estomac
  • il fortifie le système immunitaire.

Le yin et le yang


Le yin est décrit comme le « côté ombre de la montagne ». Il représente l’eau et la fraîcheur, le principe féminin, la terre, la Lune et les qualificatifs passif, faible, détendu, léger, froid

Le yang est le « côté ensoleillé de la montage ». Il représente le feu et la chaleur et il est associé au ciel, au soleil, au principe masculin ainsi qu’aux aux qualificatifs actif, fort, tendu, lourd. Les organes internes du corps sont soit yin soit yang. De manière générale, les organes dirigés vers l’extérieur, c’est-à-dire qui sécrètent sont yang (rate, foie, coeur , poumons, reins) alors que les organes dirigés vers l’intérieur qui contrôlent le métabolisme interne sont yin (estomac, vésicule biliaire, intestin grêle, gros intestin, vessie). Selon la médecine traditionnelle chinoise, les maladies proviennent d’un déséquilibre yin/yang. La chaleur en excès de yang doit être refroidie, la froideur en excès de yin doit être réchauffée. Les inflammations et tumeurs, par exemple, sont considérées comme un excès de Yang. La région touchée est en « feu ».

Pour en savoir plus sur les idéogrammes yin et yang, voici une présentation en images réalisée par simpleslide.com :

Le Gi Gong et les cing éléments

bois feu terre métal eau
Organe yin foie coeur rate poumons reins
Organe yang vésicule biliaire intestin grêle estomac gros intestin vessie
Moment de la journée 23 – 3h 11-15h 7-11h 5-9h 15-19h
Saison printemps été fin de l’été automne hiver
Climat vent chaleur humidité sec froid
Couleur vert rouge, orangé jaune blanc, gris bleu, noir
Sens yeux bouche/parole lèvres/goût nez oreilles
Goût acide amer sucré pimenté salé
Corps tendons, muscles vaisseaux sanguins tissus peau os
Emotions patience, gentillesse; colère, irritabilité joie, amour ; haine, envie, jalousie empathie; ruminer courage; tristesse, attachement excessif volonté; peur

L’énergie Qi

Les méridiens sont des sortes de canaux parcourant le corps longitudinalement le long desquels circule l’énergie Qi. La médecine chinoise traditionnelle dénombre 12 méridiens réguliers et  8 méridiens extraordinaires. Les 12 méridiens sont associés chacun à un organe. On parle par exemple du méridien des poumons ou du méridien du coeur. Les huit méridiens extraordinaires, en revanche, n’appartiennent à aucun des organes internes. La théorie des méridiens a été élaborée après que les Anciens ont constaté que la stimulation de certains points à la surface du corps avait une influence sur la maladie. Ces points sont utilisés encore aujourd’hui en acuponcture.

Le Qi Gong se concentre également sur 3 centres d’énergie appelés les trois Dan Tian.

Le Dan Tian supérieur (Yin Tang) se situe entre les sourcils. Le Dan Tian moyen (Shan Zhong) se situe au niveau du coeur, le Dan Tian inférieur (Chi Hai) se situe trois doigts au dessous du nombril. Ces centres d’énergie ne sont pas sans rappeler les chakras du yoga.

Découvrez la philosophie du Tao : le livre Tao Te King (Livre de la voie et de la vertu) est disponible sur litteratureaudio.com