Pratiquer le Qi Gong, mais pour quoi faire ?

9 03 2010

Photo de wernerchen sur flickr

Vous devriez voir la tête des gens quand je leur raconte que je fais du Qi Gong.
Il y a…
– les ignorants : le Qi quoi ?
– les pragmatiques : ça sert à quoi ?
– les moqueurs : c »est pas pour les vieux, ça ?
– les sceptiques : c »est pas une secte ?

Ces réactions montrent que ce sujet ou du moins, le mot et sa consonance exotique laissent peu de gens indifférents (pas mal pour meubler la conversation dans les soirées chiantes ;-))
Pour répondre aux questions suscitées, j »aimerais exposer les raisons qui m »ont poussée à débuter le Qi Gong et dresser un petit bilan après 7 mois de pratique.

1. Les objectifs au départ

J »écrivais la semaine dernière « sans changement, pas de développement ». Le Qi Gong est un des changements que j »ai décidé de mettre en place pour mon développement personnel.
Les objectifs au départ étaient les suivants :

  • Maîtrise du corps :

– ne plus avoir mal au dos. Comme il faut toujours formuler ses objectifs de façon positive, je devrais plutôt dire : débloquer les tensions au niveau du dos
– maîtriser mon énergie, savoir la diriger, la canaliser, la décupler (j »ai déjà commencé ce travail avec le Kundalini yoga)

  • Maîtrise de l »esprit :

– augmenter ma résistance au stress
– augmenter mon pouvoir de concentration
– développer l »intuition

2. Petit bilan

Après avoir pratiqué le yoga pendant plusieurs années, je me suis mise l »été dernier au Qi Gong. J »ai senti que ça me faisait du bien mentalement et physiquement mais il n »y avait pas de quoi fouetter un chat ! En janvier, j »ai changé de cours et de prof et là, révélation ! Chacun des cours est une petite leçon de vie.

2.1 Les premiers enseignements que j »en ai tiré :

  • Discipline

Le cours commence à 8 h du matin, ce qui est horriblement tôt pour quelqu »un qui n »est pas matinal (comme moi !). Eh bien, je n »ai pas manqué un seul cours. Ma motivation pour ne pas balancer mon réveil et me planquer sous la couette : je sais qu »en sortant du cours, je serai pleine d »énergie et de force.

  • Bienfaits pour le dos

Mon dos est complètement détendu en sortant de chaque séance. Mes poignets maltraités par des heures passées sur le clavier et la souris sont souples et indolores. Mon kiné s »est étonné, la dernière fois, de ces améliorations. Le jour où je pourrai me passer de ses services, je sabre le champagne !

  • Amélioration de la coordination
  • Le souci des détails

Chaque mouvement, position de la main (je dirais même du doigt) a son importance en Qi Gong. Pourquoi ? Parce que les Chinois sont des pinailleurs qui ont décidé de nous pourrir la vie ! Non, je plaisante. Le but des différents mouvements est de stimuler les points d »acuponcture et les organes. Et cela n »est possible qu »en positionnant la main (le pied, le bassin…) de telle ou telle façon. Chaque détail a son importance en Qi Gong. Cette idée est malheureusement diamétralement opposée à mon attitude quotidienne. Ma philosophie serait plutôt : obtenir des résultats vite et bien ; la perfection, je la laisse aux autres. Ici, « vite et bien », ça ne marche pas. Le rythme doit être juste, le mouvement précis. Je dois, à chaque fois, revoir et adapter mon comportement. Une très bonne école !

2.2 Les obstacles qui restent à surmonter :

  • Compter les temps pour respecter le rythme d »un enchaînement (un peu comme pour la danse)
  • Mémoriser les enchaînements
  • Rester concentré pendant tout un exercice
  • Ressentir dans son corps chaque mouvement, ce qui nécessite d »accorder parfaitement corps et esprit
  • Rester patient, confiant, ne pas se mettre la pression, ravaler son ambition

Je dirais que les trois premiers points recoupent l »objectif : augmenter la concentration, le quatrième pourrait renforcer mon intuition et le cinquième participe à la gestion du stress.
Pour ce qui est du dos et de la maîtrise du corps, comme je l »ai exposé dans les enseignements, je suis sur la bonne voie. En revanche pour la maîtrise de l »énergie, j »ai encore beaucoup à faire. Comme je le disais, je me sens pleine d »énergie en sortant du cours, mais c »est une sensation encore floue, incontrôlée.

A suivre…

Prochainement :
Le Qi Gong n »est évidemment pas le seul moyen de faire le plein d »énergie. Où puiser de l »énergie au quotidien ? Je répondrai à cette question dans mes prochains articles.

Autres articles similaires :

Le Qi Gong, méditation en mouvement

Se décontracter avec le Qi Gong

Votez pour cet article :

Sur fuzz.fr : http://www.fuzz.fr/story/pratiquer-le-qi-gong-mais-pour-quoi-faire

Sur Scoopeo.com :  http://www.scoopeo.com/sports/pratiquer-le-qi-gong-mais-pour-quoi-faire

Publicités

Actions

Information

2 responses

15 03 2010
Yoann Romano

Pour réagir à ton intro c »est effectivement incroyable de constater que lorsqu »on pratique quelque chose de peu connu, de surcroit avec des principes / valeurs particuliers, on est souvent accusé d »appartenir à une secte !

Mais je me pose une question :
S »ils sont comparables préfères-tu le yoga ou le Qi Gong ?
Sinon quelles sont les différences ?

Etant jeune je m »intéresse de plus en plus à ces pratiques qui semblent diminuer notre stress, donc ton avis m »intéresse.

Yoann

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :