Penser, c'est fatigant !

11 02 2010

Ce serait tellement plus reposant si on ne pensait pas tout le temps. Dans le livre Le syndrome de la chimère de Max Mallmann, un des protagonistes Bruno est capable de décalotter son crâne et d »en sortir son cerveau. Il le pose à côté de lui sur le comptoir et s »offre ainsi une parenthèse. C »est une idée qui me fascine. Je vais la mettre en pratique.

Petite parabole sur le cerveau

J »ouvre ma boîte crânienne, en retire la masse gluante qui s »y trouve et me dis: « Que c »est laid ! ».  Puis, je débranche les connexions et là, je ne dis plus rien. Silence.

Au bout d »un moment, j »ai le sentiment de m »ennuyer. Et si, au lieu de remettre mon cerveau en place, je le remplaçais par…

– des billes

C »est génial, les billes ! Ça fait du bruit quand je pense. Les gens me prennent pour une intellectuelle. Et quand je reste sans bouger, je peux former des structures dans ma tête, de nouveaux modèles d »atomes. Mais, un bout d »un certain temps, ça me fatigue. À chaque mouvement, les billes s »entrechoquent et mon crâne menace d »exploser.

– de la glaise

C »est malléable, la glaise. Chacun y laisse son empreinte. J »attends qu »un sculpteur passe et en fasse une belle statue. Alors, j »afficherai fièrement ses idées.

– des tiroirs

Foto de esc@pade

Photo de esc@pade

Rien de tel pour classer concepts, idées, individus. Je mets des étiquettes. Tout est rangé par ordre alphabétique. Pas une idée qui traîne ! Par contre, j »ai des problèmes avec certains concepts trop encombrants pour rentrer dans un seul tiroir ou trop vastes pour être triés sous une seule étiquette. Tant pis, je me décide pour le tiroir le plus grand et j »y enfonce de toutes mes forces les concepts récalcitrants.

– un ordinateur

J »appelle Dell. J »ai besoin de matos de pro : un ordinateur ultraperformant, dans le format le plus compact possible. Dès qu »il est livré, je l »implante dans mon cerveau. Je n »ai jamais calculé aussi vite. En revanche des problèmes avec la reconnaissance vocale. J »essaie d »appeler les services techniques de telles mais personne ne me comprendre.*

Un bug – plus rien.

Finalement, je me décide à reprendre ce bon vieux cerveau. Il n »est pas fiable à 100 %, je n »ai toujours pas trouvé le bouton OFF et il y a encore un bon nombre de fonctionnalités que je ne maîtrise pas encore. Cependant, je ne désespère pas d »arriver un jour à exploiter toutes ses possibilités.

*Transcription faite avec un logiciel de reconnaissance vocale. La phrase en clair : En revanche, j »ai des problèmes avec la reconnaissance vocale. J »essaie d »appeler le service technique mais personne ne me comprend.

Pour aller plus loin :

Si vous voulez obtenir des informatiques plus … comment dirais-je… rationnelles sur le cerveau, consultez Le cerveau à tous les niveaux, un site très instructif, proposé par les Instituts de recherche en santé du Canada et les Instituts de neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies du Canada.
Je vous conseille également un article également très intéressant : Comment devenir plus intelligent ?

Publicités

Actions

Information

One response

25 02 2010
Julien

J »aime beaucoup ces différentes perspectives, bravo!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :