Ici et maintenant

29 01 2010

Je vais vous conter une histoire, une histoire vraie, un exemple à ne pas suivre.

http://developpementpersonnel.org/festival-a-la-croisee-des-blogs/gestion/edition/22

Imaginez un homme brun, vigoureux, âgé de 54 ans (et pas un cheveu blanc, répète-t-il). Je l’appellerai Pierre. Il a décidé de prendre sa retraite à 55 ans. Pour cela, il a accumulé les heures sup. et passé un grand nombre de samedis à bosser. Son argent est bien placé en banque et lui rapporte. Plus qu’un petit effort et il pourra se payer sa retraite anticipée.

Quand il n’est pas au boulot (car vous me croirez si vous voulez, mais, même lui, prend des vacances !), il passe son temps à retaper sa maison, une vieille bâtisse que son père a construite de ses mains avec des matériaux de récupération. C’est un travail de titan, il y a tout à refaire. La maison construite de plain-pied est prise par l’humidité. La toiture est à refaire. Son père s’est arrêté à deux pièces sans chauffage ni salle de bains. Pierre a déjà trouvé le temps (!) de construire, parpaings après parpaings, une salle de bain et une grande chambre. Des fondations à la toiture, il a tout fait tout seul. Il pourrait en profiter et s’accorder un peu de repos mais il veut finir « sa baraque ». Il refait l’électricité dans les deux pièces d’origine et après, il pourra souffler. Il prendra sa retraite et vivra confortablement de ses économies dans sa belle maison. C’est ce qu’il me raconte quand je lui dis qu’il a les traits tirés et qu’il devrait partir en vacances.

Et il arrive ce qu’il doit arriver. Une nuit, il se réveille avec un mal de ventre épouvantable. Le reste de la nuit est un vrai calvaire. Mais ça va passer, il ira mieux demain. Au petit matin n’en pouvant plus, il appelle une ambulance.

Opération d’urgence, embolie pulmonaire, coma… Il n’y a plus personne pour s’occuper de la maison, plus personne pour dépenser les millions.

Morale de l’histoire : ne remettez pas le bonheur au lendemain. Vivez l’instant présent ! C’est aujourd’hui que vous êtes vivant, qui sait si vous le serez encore demain.

Epilogue :

Je suis chez moi, je suis arrivé

Il n’y a qu’ici et maintenant.

Bien solide, vraiment libre,

Je prends refuge en moi-même.

Je suis chez moi, je suis arrivé

Il n’y a qu’ici et maintenant.

Bien solide, vraiment libre,

Dans la terre pure je m’établis.

Thich Nhat Hanh

(Chanson Je suis chez moi je suis arrivé, sur le site du Village des Pruniers, rubrique Chansons méditatives)

Publicités

Actions

Information

6 responses

31 01 2010
Alteriche

Tellement vrai malheureusement (mes grands-parents maternels sont décédés avant leur retraite, après une vie de labeur…).
Caro: as-tu lu « la semaine de 4h » de Ferriss? Il y prône justement le principe de « mini-retraites »: ne pas attendre pour profiter de la vie et donc faire des coupures tout au long de sa vie 🙂

31 01 2010
carozen

Ah non, je vais m’empresser de le lire, je viens de finir Réussir quand on est paresseux de Zelinski.
Espérons qu’aucun de mes chefs de projet ne va lire ce commentaire. Si je les écoutais, je bosserais même le week-end 😉

1 02 2010
Christian

Excellent article Caro. J’adore les petites histoires. 🙂

Christian

2 02 2010
carozen

Tant mieux, j’ai prévu une petite fable sur le cerveau (!) pour la semaine prochaine !

1 02 2010
Jean-Philippe

Justement, tes chefs de projet devraient peut-être lire ton blog… et apprendre à lever un peu le pied. 😉

5 02 2010
Vivre l’instant présent : l’article récapitulatif | S'améliorer

[…] – Vitalité et développement personnel, nous présente également un article intitulé Ici et maintenant. elle nous raconte ainsi l’histoire vraie d’un homme qui a négligé le présent pour […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :